RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DE SÃO TOMÉ ET PRINCIPE

São Tomé et Principe est un archipel constitué par deux îles et plusieurs îlots situés dans le Golfe de Guinée, à environ 300 kms de la côte ouest africaine d'une latitude de 1º45' nord, de  0º25' sud et d'une longitude de 6º26' est, 7º30' ouest.
Désignation : République Démocratique de São Tomé et Principe
Su
rface total : 1001 km²
Population : 160 000

Capital : São Tomé
Autres Villes : Trindade, Guadeloupe, Santana, Angolares, Neves, Santo António de Principe
Monnaie : Dobras (STD)
Parité cambiale :       1 USD = 13 600.0
                                   1 EURO = 18 800.0
                                   (juillet 2007)
PIB par habitant : 547 USD (recensement de 2001)
Principales Exportations : cacao, café, coprah, noix de coco et poivre
Espoir de vie : Femme 68,1 ans ; Homme 63 ans (estimation 2005)
Taux d'Alphabétisation : 70 %
Régime Politique : démocratie multipartisme
Organes de la souveraineté : Le
Président de la République, l'Assemblée Nationale, le Gouvernement et les Tribunaux
Le Président de la République est élu par suffrage universel direct pour un mandat de 5 ans. Le Premier ministre et le Chef du Gouvernement est nommé par le PR en fonction des résultats électoraux et les autres membres du Gouvernement sont nommés par le PR, à partir des propositions présentées par le Chef du Gouvernement. Les tribunaux sont indépendants du pouvoir politique.

L'Assemblée Nationale, l'organe représentatif,  est composé de 55 membres élus par vote populaire direct pour un mandat de 4 ans.

L'île de São Tomé a été découverte le 21 décembre 1470, jour de la Saint Thomas et celle de Principe le 17 janvier 1471, par des marins portugais. Initialement, les îles étaient désertes. Son peuplement officiel a commencé en 1485, quand D. João II a donné l'île de São Tomé au noble D. João de Paiva. Vers le milieu du XVIème siècle, en utilisant des esclaves africains, les colons ont fait de ce lieu le plus grand producteur de sucre du monde. Les îles offraient aussi des épices, quelques cultures venues du Portugal ont été introduites comme le figuier, la vigne et le blé. Au XIXème siècle il y a une énorme explosion dans la production de café et de cacao, sur la base du travail engagé (contratados). Après la seconde guerre mondial, le nationalisme s'est développé dans la population locale créole, c'est ainsi qu'il y a eu quelques célèbres révoltes de noires, qui refusaient de travailler pour les Portugais dans les plantations de cacao. En 1960, et dans la séquence des mouvements de libération des territoires colonisés, apparaît le Comité de Libération de São Tomé et Principe qui viendra, en 1972, donner place au MLSTP (Mouvement de Libération de São Tomé et Principe) conduit par Manuel Pinto da Costa. Après la révolution des œillets au Portugal, en avril 1974, le gouvernement portugais reconnaît le MLSTP comme légitime représentant du peuple santoméen et le 12 juillet 1975 la République Démocratique de São Tomé et Principe devient un état indépendant.